Quand Poudlard renaît de ses cendres...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bien être...dans la noirceur.

Aller en bas 
AuteurMessage
Julien Vogel
Première année
Première année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Age réelle : Serdaigle avec un esprit de serpentard jusqu'à la moile de l'os...
Age du perso' : Bois de saule pleureur 28.7 centimètre poil de loup-garou. Très puissante pour la métamorphose
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Année:
Age:

MessageSujet: Bien être...dans la noirceur.   Mar 6 Nov - 7:04

[HJ Petit pour commencer Smile]

Vide, oui c’était le mot à employer pour désigné le regard de cette personne en ce moment même, un regard vide fixant un plafond blanc qui appartenait à une infirmerie en plein milieu d’une école de sorcellerie. Julien Vogel était en train de regard le plafond de l’infirmerie avec aucune émotion dans le regard, il semblait ailleurs, ne fermant pas l’œil, ne trouvant pas le sommeil. Il avait à ce moment précis besoin d’air, il en avait vraiment marre de rester enfermé dans cet espace clos à ne rien faire qu’attendre que le temps s’écoule comme un long fleuve avant de ce jeter à tire d’aile dans son estuaire. Il repoussa sa couverture vers ses pieds et s’assit sur le lit mettant ses deux mains devant son visage. Il enfila un jean noir moulant avant de mettre une fine chemise rose. Il rajouta par-dessus un t-shirt noir moulant à manches longues qui laissaient voir le col de la chemise rose, ce qui lui donnait un air charmeur. Julien avait changé royalement de tenue vestimentaire depuis quelques temps étant donné qu’il se trouvait mieux ainsi. Il enfila rapidement ses chaussure noire avant de ce diriger vers la porte de l’infirmerie en faisant le moins de bruit possible.

Au bout d’un moment, il arriva enfin devant la grande porte qui le mènerait à la liberté, à la pureté de l’air, en dehors de ces murs étouffants qui l’empêcher de réfléchir correctement et d’avoir les idées claires.

Il ne put s’empêcher de pousser un soupir de bien être au contact de cette bourrasque d’air froid sur sa peau chaude. Il ferma les yeux, laissant ses pas le guider à travers la nature, laissant ses jambes l’emmenait ou bon leurs semblera. Il était en train de profitait du moment présent, sentant cet air frais le rafraîchir avec bien être. Lui faisant oublier ses soucis, ses peine, et surtout ses rancœur. Il arriva sans le vouloir devant la lisière de la forêt interdite, mais il n’y pénétra pas pour autant, il ne fit que la longer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maike Albrecht
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 235
Age : 26
Age réelle : Grün, bis zum Ende der Welt!
Age du perso' : Poil de Licorne, bois de sureau, 24 centimètres, très efficace pour les Sortilèges...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Année: Erste
Age: 12

MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   Mar 6 Nov - 7:54

Il faisait froid, un peu. Mais qu'importent les gênes et les frissons quand le vent clame si fort son amour du soleil? Et les nuages, pris dans ces étreintes quasi-charnelles, passaient et disparaissaient, prisonniers éphémères d'un tout plus grand qu'eux, d'une passion que le temps même n'avait su atteindre ni éteindre. Toujours, les bras de la brise, doux ou sévères, encadraient l'éclat de l'astre rayonnant. Les nuages pouvaient bien venir les séparer, les oiseaux se glisser entre eux, les arbres danser, les hommes mourir, rien, pas même la nuit, ne pouvait séparer le soleil étincelant du vent généreux, rien ne pouvait les arracher de leurs éternels baisers.
Ce jour-là, l'astre des lumières clamait doucement, pudiquement son bonheur, et le vent s'accordait à sa voix, tous deux très doux, comme songeurs.
Et sous les arbres dont les feuilles virevoltantes se laissaient bercer, quittant les cieux pour la terre qui leur rendrait les derniers hommages, sous ces arbres aux mille couleurs, ces arbres rougeoyants des dernières lueurs de l'été, une jeune fille était assise. C'était encore une enfant, et déjà un peu plus que ça. Ses vêtements ornés de vert juraient quelque peu avec le paysage automnal, mais cela lui importait peu. Elle était assise, la tête renversée en arrière, à la Lisière de cette forêt donc l'accès était interdit aux élèves, et elle contemplait les cieux, les yeux écarquillés. Elle était en chemise, et le vent qui agitait lentement sa chevelure enserrait ses bras nus sans réussir à la faire vaciller.
Maike songeait à cette année qui avait passé, au temps qui avançait, impitoyable, au monde qui l'accueillait et à la vie qui l'attendait. Il faudrait faire des choix, sans doute, et elle n'en avait pas envie. Elle ne voulait pas réfléchir, elle ne voulait pas voir ces gens dont la conduite si souvent l'abominait, elle en avait marre de ces sorciers prétentieux et imbéciles. Elle aurait voulu s'arrêter, là, que le temps doucement s'arrête, que le monde l'oublie et pouvoir rester là, simplement contempler le vent, le soleil, le ciel et les feuilles qui doucement se détachaient des arbres pour tomber sur le sol. Ne plus vivre, simplement être, être et observer, contempler, juste un oeil, oeil sans cerveau, oeil vide et inutile, oeil immobile, mais oeil admiratif et, surtout, oeil heureux. Regarder. Juste regarder. Et oublier.
Mais ce n'est pas ainsi que les choses devaient se passer. Elle le savait bien. Et les forêts les plus interdites ne peuvent être dénuées de présence humaine, la vérité, le calme le plus total peut être troublé par ces pas, ces pas qui s'approchaient d'elle et qui la firent doucement soupirer, sans lever la tête, sans bouger, un simple soupir, et déjà, tout était dit, et elle n'avait plus aucun choix, plus la moindre voix au chapitre.

Elle releva sa tête. C'était un garçon, un peu plus jeune qu'elle, sans doute, un Serdaigle visiblement. Il longeait la forêt, sans s'y engager, sans en sortir.
Avec un petit sourire, elle l'interpella, d'une voix forte mais claire, teintée toutefois de ce doute, de cette lassitude qui l'avait envahie un instant plus tôt, et qu'elle avait peine à abandonner.


- Alors, jeune homme, on n'ose pas s'aventurrrer dans la Forêt Interrrdite?

Ce n'était que de la bravade, elle en était consciente. Elle-même n'était pas si rassurée que ça, et n'aurait l'année précédente jamais osé s'approcher si près de la forêt. D'ailleurs, c'était aujourd'hui la première fois qu'elle y entrait.

_________________


Un grand merci à Lynn, la meilleure des graphistes et des fondatrices!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien Vogel
Première année
Première année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Age réelle : Serdaigle avec un esprit de serpentard jusqu'à la moile de l'os...
Age du perso' : Bois de saule pleureur 28.7 centimètre poil de loup-garou. Très puissante pour la métamorphose
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Année:
Age:

MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   Mar 6 Nov - 8:10

[HJ Jolie l'illustration du vent... ^^...Si tu veux jouer sur cette description, c'est mon tour ^^]

Marchant d'un pas lent sous le souffle du vent qui se faiser régulier comme si il chercher à faire valser le jeune homme qui marcher toujours à la limite de la forêt interdite. Comme si la bourrasque d'air chercher à s'insinuer dans tout le corps du jeune homme pour faire partie de lui, comme si cette bourrasque chercher à emporter ce garçon pour l'emportait au loin sous sa puissance, sous sa bienveillance. Brise qui apportait à Julien un bien être san pareille, il pouvait grace à ce coup de vent, sentir de multiples odeurs qui venaient ce loger dans ses narines. Il pouvait sentir qu'il y avait plusieurs créatures au coeur de cette forêt inetrdite qu'il n'avait pas encore explorer, mais cela ne saurait tarder. Le vent sur son visage, l'empecher d'entendre correctemetn ce qui ce trouver à proximiter de sa personne, cependant au bout d'un moment il sentit une odeur en particulier.

Une odeur particulière, humaine, féminine et à ce moment Julien ouvrit les yeux et chercha du regard ou ce trouver cette source de parfum. Il chercha tout autour de lui, mais ne vit pour le moment rien du tout, alors il continua sa route en longeant la forêt interdite. Il pouvait entendre ses vêtement claquait sous le coup du vent comme si des petits coup de fouet étaient jetter dans un rythme régulier et rapide. Alors qu'il était plongé dans ses pensées à cause de cette odeur si particulière, il entendit une voix qui s'adresser à lui.

Contrairement à certaine personne, il n'avait pas sursauter, même si il était au beau milieu de la nuit. Il s'arrêta et continua de fixer la forêt interdite avec un intérêt, comme si elle l'appelait, comme si une voix lui disait de venir, que c'était sans danger. Puis soudain, il tourna lentement sa tête ainsi que son regard saphir en direction de la personne qui lui avait parler.


''Alors, jeune homme, on n'ose pas s'aventurrrer dans la Forêt Interrrdite?'' Dit une jeune fille à proximiter et qui le regarder. Julien plongea son regard neutre dans celui de la jeune fille avant de répliquer de façon neutre.

''Je vous retourne le commentaire madmoiselle étant donné que vous êtes vous même en dehors de celle-ci'' Dit Julien d'une voix neutre avant de fixer à nouveau la forêt interdit avec envvie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maike Albrecht
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 235
Age : 26
Age réelle : Grün, bis zum Ende der Welt!
Age du perso' : Poil de Licorne, bois de sureau, 24 centimètres, très efficace pour les Sortilèges...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Année: Erste
Age: 12

MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   Sam 10 Nov - 9:14

Elle rit, très doucement, à la réponse du jeune homme... C'était un peu ridicule, et elle le savait bien. Elle répondit cependant.

- Tout dépend de la notion qu'on a de frontièrrre.

Il regardait la forêt, elle sourit, encore, amusée par ce jeune homme à l'expression neutre et aux répliques à l'ironie douteuse. Toujours assise, le nez vers le ciel, elle lui dit gravement:

- Tu sais, mon garçon, si la surrrveillante te trouvve ici, elle pourrait bien décider de te punirr vilainement. J'ai ouï dirre qu'elle aimait beaucoup torrrrrturer les petits Bleus.

De l'assurance, une parfaite assurance... Ne donnait-elle pas merveilleusement le change? Elle avait même une réplique toute prête, si toutefois cet effronté osait lui répondre. N'était-elle pas un petit génie? Elle observa avec intérêt la figure du petit Bleu. Décidément, ce surnom lui plaisait bien.
Elle tendit l'oreille. Ce serait amusant, tout de même, si la surveillante venait. Elle avait largement le temps de se métamorphoser et de s'envoler. Ce jeune homme ne maîtrisant probablement pas encore l'animagi, elle pourrait lui attirer des tonnes d'ennuis. Ca serait fort amusant. Restait à espérer que cette chère Mademoiselle Shade passe dans le coin.
En attendant, elle avait le regard fixé sur celui du Serdaigle, et passa doucement sa langue sur ses lèvres, attendant que l'autre daigne lui répondre. peut-être même pouvait-elle espérer une conversation relativement intéressante, qui sait. Elle voulait e tous cas assurer sa mainmise sur le jeune homme, quitte à prendre quelques risques.

_________________


Un grand merci à Lynn, la meilleure des graphistes et des fondatrices!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien Vogel
Première année
Première année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Age réelle : Serdaigle avec un esprit de serpentard jusqu'à la moile de l'os...
Age du perso' : Bois de saule pleureur 28.7 centimètre poil de loup-garou. Très puissante pour la métamorphose
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Année:
Age:

MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   Sam 10 Nov - 10:06

Exaspèrante, oui c'était le mot pour qualifier la jeune fille qui était aux côtés de Julien Vogel qui avait toujours son regard sur la forêt interdite. Cet appel ce faisait de plus en plus intense et l'envie de s'y enfoncer devenait de plus en forte. Il put entendre un faible rire venant de la jeune fille qui se croyait supèrieur à lui en étant pleine d'assurance, mais Julien lui aussi en avait. Si elle croyait le déstabilisé avec ses phrases, elle ce mettait le doigt dans l'oeil jusquau coude.

''Tout dépend de la notion qu'on a de frontièrrre.'' Dit la jeune fille en ne précisant en aucune manière qu'elle était sa frontière à elle et de toute manière Julien n'en avait que faire.

''Tu sais, mon garçon'' Commença à dire la jeune fille et Julien n'apprécia pas le fait qu'elle l'apelle mon garçon, car il n'était en aucune manière son garçon. Il n'était d'ailleurs pas copain.

''Si la surrrveillante te trouvve ici, elle pourrait bien décider de te punirr vilainement.'' Rajouta la verte et argent croyant l'effrayer, comme si elle espérait qu'il prenne ses jambes à son cou et parte en direction du château et par la suite devenir un souffre douleur. Mais Julien avait beau être à serdaigle, il ne faisait pas partit des souffre douleur, quitte à avoir toute la maison de serpentard contre lui, il ne se laisserait jamais marcher sur les pieds.

''J'ai ouï dirre qu'elle aimait beaucoup torrrrrturer les petits Bleus.'' Acheva la jeune fille qui laissa Julien de marbre qui fixa pendant de nombreuse secondes la forêt interdite. Il n'avait pas besoin de chercher ses mots pour répliquer, ils étaient déjà dans sa tête depuis bien longtemps.

''C'est bon...vous avez fini votre monologue?'' Demanda Julien d'une voix neutre avant de se retourner vers la jeune fille, ses cheveux blancs lui tombait devant les yeux, lui donnant un air mystérieux et en même temps attendrissant. Cependant, il ne laissa pas le temps à la verte et argent de répondre qu'il enchaina.

''Je me moque complétement de vos commentaire démunie de bon sens qui me passe sans équivoque au dessus de ma personne...maintenant si vous n'avez rien d'autre à faire qu'essayer d'effrayer un premier année, veuillez me laisser tranquille.'' Répliqua Julien avant d'avancer dans la forêt interdite afin de pouvoir l'explorer dans la tranquillité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maike Albrecht
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 235
Age : 26
Age réelle : Grün, bis zum Ende der Welt!
Age du perso' : Poil de Licorne, bois de sureau, 24 centimètres, très efficace pour les Sortilèges...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Année: Erste
Age: 12

MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   Sam 10 Nov - 10:50

Elle l'observa, amusée de son aggressivité.

- Monologue? Mais il ne tient qu'à toi de me répondre, mon garçon... Tu paraissais tellement effrayé... Il me fallait bien parler, pour te rassurer un peu. Mais je comprends, tu sais... j'imagine que ça doit être terrorisant, quand on entre en première année, à Serdaigle, en plus, la maison de spleutres par excellence... Ca doit être difficile pour les nerfs de s'approcher de la Forêt Interdite.

Elle le provoquait. Elle aurait aimé qu'il s'énerve. Elle pourrait lui reprocher son manque de nerf. Et s'il ne disait rien, elle pourrait souligner sa couardise. Ignorant délibérément son vouvoyement, elle continua de le tutoyer. Elle se leva, et l'observa, un petit sourire ironique sur le visage.
Elle ne put cependant s'empêcher quelques commentaires...

- Qui "te" passe au dessus de "ta" personne? Cela fait beaucoup... Il faudrait apprendre la langue anglaise, jeune homme, avant de vouloir jouer dans la courr des grrands... On ne redouble pas le pronom, en temps normal... J'aurais espéré mieux d'un Serdaigle.

Elle se tenait immobile, à quelque pas de lui et, ses yeux fixé dans celui du jeune homme, elle le défiait du regard.

_________________


Un grand merci à Lynn, la meilleure des graphistes et des fondatrices!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien Vogel
Première année
Première année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 29
Age réelle : Serdaigle avec un esprit de serpentard jusqu'à la moile de l'os...
Age du perso' : Bois de saule pleureur 28.7 centimètre poil de loup-garou. Très puissante pour la métamorphose
Date d'inscription : 06/11/2007

Feuille de personnage
Année:
Age:

MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   Sam 10 Nov - 11:11

Julien s'arrêta au bout d'un moment par le discour de la jeune fille qui semblait s'amusait avec lui, comme si elle cherchait la moindre faille pour ce foutre de lui, comme si c'était sa seule occupation, cependant...Julien n'eut qu'une seule réaction sur son visage. Un sourire sarcastique apparut sur son visage qui se maria bien avec sa chevelure blanche.

''Effrayé vous dite? Je m'attendais à mieux venant d'une serpière, j'aurais pensait que vous auriez fait preuve d'un peu plus d'observation à l'égard de mes yeux. A moins que votre cerveau ne puisse point faire la différence entre frayeur et intrigue...cela ne m'étonnerais guère avec le peu de culture qu'on les serpières.''Rétorqua Julien d'une voix démunie de sentiments même si son visage avait un sourire sarcastique, elle cherchait à l'énervait, il allait également jouer avec elle, car cela faisait bien longtemps que les réplique ne l'atteignait plus.

''Au sens propres, vous n'êtes même pas plus grande que moi et au sens figurè, vous pourriez être surprise, à savoir si vous savez ce que veux dire ce mot...faites attention madmoiselle, ne le confonder pas avec la frayeur ou je ne sais quoi.''Rétorqua Julien qui se moquait ouvertement d'elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maike Albrecht
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
Deuxième année,Poursuiveuse,admin sadique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 235
Age : 26
Age réelle : Grün, bis zum Ende der Welt!
Age du perso' : Poil de Licorne, bois de sureau, 24 centimètres, très efficace pour les Sortilèges...
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Année: Erste
Age: 12

MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   Sam 10 Nov - 16:37

Le garçon contre-attaqua... Evidemment, qui aurait supporté de se faire traiter de la sorte? Mais c'est tout ce qu'attendait Maike, une bonne joute verbale, et elle était bien décidée à ne pas se laisser faire. Elle analysa un instant, tandis qu'il déroulait sa réplique, la situation. Elle avait un désavantage: une maîtrise assez moyenne de la langue anglaise, mais elle espérait que l'année passé à Poudlard, en plus des nombreuses révisions de l'été, avaient su apllier à ce manque. Quelques avantages, aussi: elle était en seconde année, et connaissait parfaitmeent le château, avait une meilleure maîtrise de la magie, à priori tout au moins, et jusqu'ici, c'était elle qui avait mené l'offensive. Car, elle le sentait bien, les paroles prononcées par le jeune homme pouvaient être forte,s mais elles n'avaient pour l'instant pour objectif que de se défendre, il cherchait une prise pour mieux l'attaquer. A elle de ne pas se laisser faire. La condescendance lui parut idéale.

- Oh, et voilà l'orgueil blessé du jeune homme qui s'agite. C'est fort peu correct, tu sais, que de traiter une jeune fille de sans-cervelle... La galanterie des anglais ne serait donc qu'une légende? Un réel gentleman ne s'abaisserait jamais à d'aussi basses critiques.

Il se moquait d'elle, et elle pensait que ce genre d'attaque pouvait avoir quelque prise sur les esprits masculins... On verrait bien...

- Quant à la compréhension, je ne pensais pas que le manque de fierté pouvait descendre aussi bas... Refuser d'admettre ses erreurs, non seulement cette histoire de langue, mais aussi refuser d'accepter la si flagrante vérité de ta flagornerie, c'était déjà fort peu convenable. Et voilà maintenant que tu m'inventes des erreurs de comprrréhension? C'ets faire preuve d'un étonnant manque de discernement, mon garçon, et je dois te dire que tu me déçois fortement.

Elle avait toujours le regard fixé sur celui du Serdaigle, et laissait flotter sur ses lèvres un sourire amusé. Ce débat l'enchantait, et tous ses sens étaient désormais à l'affut, guettant la moindre faiblesse exploitable dans le comportmeent et le sparoles de son interlocuteur.

_________________


Un grand merci à Lynn, la meilleure des graphistes et des fondatrices!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bien être...dans la noirceur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bien être...dans la noirceur.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une femme bien étrange.... Dans un endroit bien étrange....
» Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine...[Accepté]
» [ACCEPTE] Gravé dans ma mémoire.
» Quand on s'ennuie, faut bien s'occuper.
» Votre perco à bien drop sans mourir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissancia :: Parc :: La forêt interdite-
Sauter vers: